La maternité est de plus en plus retardée et cela affecte la fertilité. Certains disent que c’est une question d’égoïsme social, d’autres attribuent cela au développement professionnel des femmes ? Quelle qu’en soit la raison, la vérité est que la maternité est de plus en plus retardée. Les femmes décident d’avoir des enfants plus tard et lorsqu’elles essaient de tomber enceintes, elles ne peuvent pas le faire parce que l’horloge biologique les facture. Quel est l’âge le plus fertile chez une femme ?

La fertilité et l’âge de la femme

Nous comprenons qu’une femme est fertile lorsque la fécondation peut se produire par des moyens naturels. Par conséquent, lorsqu’une femme est fertile, elle peut devenir enceinte si les conditions sont favorables.

Au fil des ans, la fécondité diminue, ce qui fait qu’il est difficile pour de nombreuses femmes de devenir enceintes quand elles le veulent et peuvent fonder une famille. Dans ces cas, il est de plus en plus fréquent de recourir à différentes méthodes de procréation assistée.

L’âge le plus fertile de la femme

Sur le plan biologique, on peut établir qu’une femme est fertile entre l’âge de 14 ans, lorsque de nombreuses jeunes femmes ont déjà leurs règles, et l’âge d’environ 50 ans, lorsque le corps de la femme n’est normalement plus prêt à concevoir et à donner naissance à un bébé. Cependant, à ce seuil auquel une femme peut devenir enceinte, on peut distinguer trois stades.

+ Fécondité précoce : 14-20 ans

Dès qu’une jeune femme commence à ovuler, c’est-à-dire lorsqu’elle a ses règles, elle peut devenir enceinte. Elle peut être considérée comme ayant une fertilité précoce, car le corps s’habitue encore aux changements qu’il subit.

+ Fécondité maximale : 20 à 27 ans

La période où les femmes sont les plus fertiles pourrait être établie entre 20 et 27 ans. Pendant ce temps, la femme a déjà atteint la maturité sexuelle et l’énergie physique et psychique sont à un niveau optimal. À cet âge, les maladies qui nuisent à la fertilité sont moins probables.

+ Âge fertile entre 28 et 40 ans

Les grossesses entre 28 et 40 ans sont également possibles, bien que la fécondité d’une femme ait déjà commencé à diminuer peu à peu. Dès l’âge de 35 ans, la fécondité pourrait être considérée comme décroissant à un rythme plus rapide. En raison du développement biologique de l’organisme, la conception sera plus coûteuse mais n’est en aucun cas impossible.

+ Fertilité tardive : 40 ans et plus

Dès l’âge de 40 ans, les chances d’une femme sont rapidement réduites, mais une fois de plus, la conception naturelle peut se produire si les deux partenaires sont en bonne santé. Il est à noter que ce type de grossesse nécessite des soins particuliers, car certains problèmes peuvent survenir en raison de l’âge de la mère.

Comment savoir si une femme est fertile ?

Si vous voulez tomber enceinte, il est important d’avoir des relations sexuelles les jours où votre corps est le plus fertile. Bien vous connaître et, surtout, comprendre le fonctionnement de votre cycle menstruel vous aidera à savoir quand vous aurez le plus de chances d’avoir une conception réussie. Les jours les plus fertiles d’une femme varient selon les caractéristiques de son cycle mais, par exemple, la fenêtre de fertilité d’une femme dont le cycle dure 28 jours se situe entre le 11e et le 18e jour.

Si vous essayez de tomber enceinte depuis longtemps sans y parvenir, il est conseillé d’aller à une consultation professionnelle. Après une série de tests, vous pouvez déterminer votre degré de fertilité. Il est également conseillé à votre partenaire de subir des tests car l’infertilité peut être due à un problème dans leur système reproducteur.

Dans tous les cas, un médecin peut vous aider à trouver la meilleure façon de tomber enceinte si c’est ce que vous voulez.