La masturbation permet-elle vraiment de lutter contre les règles douloureuses ?

Lifestyle La masturbation permet-elle vraiment de lutter contre les règles douloureuses ?

Culturellement, les règles souffrent d’un fort tabou. Il est difficile d’en parler, et donc de les vivre. Résultat, les douleurs qui leur sont liées sont souvent totalement ignorées par le corps médical. C’est ainsi que beaucoup de femmes souffrent d’endométriose, une maladie sérieuse, sans le savoir. De même, les règles sont souvent présentées comme une interdiction à avoir des rapports sexuels. Pourtant, le plaisir sexuel et la masturbation permettraient de réduire les douleurs menstruelles.

La masturbation détend vos muscles

Il ne faut surtout pas confondre endométriose et douleurs menstruelles. S’il est fréquent de ressentir un inconfort pendant ses règles, de vives douleurs handicapantes ne sont pas la norme et doivent vous pousser à consulter un ou plusieurs médecins. En revanche, dans le cas de douleurs inconfortables, les crampes à l’estomac sont généralement à l’origine de l’inconfort.

La bonne nouvelle, c’est que la masturbation féminine, surtout lorsqu’elle aboutit à un orgasme, réduit les tensions. Lors d’un orgasme, le corps se contracte entièrement, avant de se détendre totalement. Résultat, même vos crampes à l’estomac disparaîtront temporairement. Les règles peuvent donc tout à fait être considérées comme la période idéale pour explorer son corps.

La masturbation féminine et son cocktail d’hormones

Si la masturbation agit directement sur certaines douleurs en détendant vos muscles, elle peut également agir sur les causes de cette tension. Des études récentes relient les crampes à l’estomac à la sécrétion de prostaglandine par le corps. Cette hormone a pour objectif d’accélérer l’expulsion de l’endomètre de votre utérus. Or, en vous masturbant, vous accélérez la circulation du sang dans l’organisme, accélérant le travail de la prostaglandine et diminuant ainsi la durée des crampes.

D’un autre côté, la masturbation permet également de sécréter des hormones très intéressantes pour votre corps. La plus importante de toutes, c’est évidemment l’ocytocine, souvent appelée « hormone de l’amour ». Elle provoque ce sentiment de bien-être et de satiété si plaisant qui repousse la douleur. La masturbation permet également de diminuer la quantité de cortisol, c’est-à-dire « l’hormone du stress ». Bien utile par ailleurs, sa diminution réduit les douleurs menstruelles.

Qu’en est-il des rapports sexuels ?

La masturbation féminine est encore malheureusement très taboue, tout comme les règles. Les rapports sexuels pendant les règles le sont aussi encore beaucoup. Pourtant, ils apportent au moins autant de bienfaits que la masturbation.

Néanmoins, il ne sert à rien de mettre la pression sur votre partenaire. De plus, le désir sexuel pendant les règles peut être très important et très particulier. La masturbation est donc une excellente alternative qui vous permet de prendre soin de vous. N’hésitez tout de même pas à parler de vos désirs pendant ces périodes à votre partenaire, vous pourriez avoir de bonnes surprises.

Discover