Découvrez que les prothèses en silicone affectent la qualité du lait

L’arrivée dans le monde de la première fille de Kylie Jenner a rouvert le débat. D’abord les voix qui remettent en question la maternité et l’âge de la grossesse – le modèle a 20 ans – et puis il y a celles qui se demandent si l’augmentation mammaire dont Kylie semble si fière et heureuse à chacune de ses apparitions publiques peut lui nuire au moment de l’allaitement. Sans savoir si la petite fille du clan Kardashian allaitera ou non, de nombreuses femmes qui songent à devenir mères nous ont posé la même question. De Diario Femenino, nous avons parlé avec des experts pour dissiper les doutes : Est-il possible d’allaiter après une augmentation mammaire ?

Augmentation mammaire et allaitement : Compatibilité ou incompatibilité

Selon le Dr Nicolau, chirurgien plasticien en techniques injectables et chirurgie reconstructive, il n’y a pas de problème dans lequel une femme opérée par augmentation mammaire peut être une mère allaitante, “une augmentation mammaire n’affecte pas la lactation ou le mécanisme de production du lait, puisque l’allaitement a trait à l’effet d’aspiration sur le mamelon et l’aréole. Cependant, la prothèse n’est qu’un volume inerte. La seule chose qui pourrait affecter le processus de production du lait sont quelques cicatrices qui pourraient endommager les conduits. Il est donc essentiel de toujours se mettre entre de bonnes mains et de réduire les risques.

Cependant, deux facteurs clés déterminent s’il y a plus de risques d’allaitement ou non : la façon dont le chirurgien choisit d’opérer et l’endroit où l’implant est placé. “Il existe plusieurs méthodes d’augmentation mammaire, dont la plus risquée est l’augmentation périaréolaire (autour de l’aréole du mamelon). C’est celle qui peut interférer le plus avec l’allaitement, puisqu’un ou plusieurs canaux à lait (canaux par lesquels le lait s’écoule vers le mamelon) et les nerfs peuvent être blessés lors de l’incision des tissus.

Implants mammaires et mammite

“Il n’est généralement pas nécessaire qu’elle soit liée à l’implant mammaire et à la mammite, puisque l’emplacement de la prothèse n’altère pas la fonction de la glande mammaire. Cependant, une patiente avec une prothèse a tendance à avoir un sein plus tendu et, par conséquent, peut avoir une plus grande chance d’avoir une plus grande symptomatologie de la tension mammaire. Cette tendance est due au fait que pendant l’allaitement, le sein peut grandir jusqu’à 50% plus le volume de la prothèse augmente la tension “, explique ce chirurgien.

L’allaitement, déforme-t-il la prothèse ?

Le sein peut être endommagé par de nombreuses causes : la grossesse, le passage du temps en raison d’augmentations et de diminutions de poids et de volume qui peuvent causer la flaccidité, les vergetures et les changements dans la forme du sein, etc. Cela peut se produire dans les seins qui ont subi une intervention chirurgicale ou non. En fait, de nombreuses femmes qui ont subi une chirurgie mammaire et qui portent des prothèses mammaires ont allaité leur bébé sans aucun problème avec l’allaitement et n’ont subi aucun changement esthétique.

Une autre préoccupation majeure de nombreuses femmes ayant subi une augmentation mammaire est que le silicone peut affecter la qualité du lait et, à ce sujet, rien n’indique que les prothèses en silicone de quelque sorte que ce soit peuvent nuire à la santé du bébé ou à la qualité du lait maternel. Il ne faut pas non plus prendre de précautions particulières, tout simplement les mêmes que pour les mères qui n’ont pas subi d’intervention : avoir une alimentation équilibrée, ne pas boire d’alcool, etc.

Augmentation mammaire et grossesse

Il est conseillé d’attendre 6 à 10 mois pour que le corps s’adapte à la prothèse avant de devenir enceinte. “Il est important de garder à l’esprit que pendant la grossesse, en raison des changements hormonaux, il y a une augmentation significative du sein et une distension de tous les tissus du sein. Par conséquent, si nous laissons passer un court laps de temps entre l’intervention et la grossesse, cela peut affecter la cicatrisation externe et interne, puisque la vascularisation est beaucoup plus importante et qu’une rétention de liquides semblable à une inflammation apparaît “, dit le Dr Nicolau.

Et après avoir allaité un bébé, combien de temps est-il conseillé d’attendre avant de subir une chirurgie d’augmentation mammaire ?

La grossesse peut altérer les tissus mammaires après des changements homonaux, donc après avoir eu un bébé, il est conseillé de laisser une marge de temps jusqu’à ce que tout revienne à son état antérieur et que les hormones soient normalisées. En ce qui concerne le délai spécifique, après l’allaitement, il est conseillé d’attendre six mois après le sevrage total pour que les seins retrouvent leur état antérieur.

Dans tous les cas, chaque patient étant différent, c’est le chirurgien plasticien qui décide du meilleur moment pour opérer en fonction des tests qui sont effectués.

> >